Daniel Cormier garde son titre, Gegard Mousasi s’impose dans la controverse (VIDEOS)

Daniel Cormier n’a pas déçu son meilleur ennemi Jon Jones samedi soir. L’ancien champion des light-heavyweights était présent au premier rang et a pu assister à la victoire de « DC » par soumission au 2ème round.

Anthony Johnson a essayé de lutter dans le 1er round

 
Comme on pouvait s’y attendre, Anthony Johnson a mis beaucoup de pression dès le début du combat, faisant valoir sa boxe pied-poing. Rien d’insurmontable pour Cormier jusqu’à ce high kick au visage:
« Je ne sais pas si mon nez est cassé, il faudra voir avec les médecins. Mais c’est vraiment son tibia que j’ai pris au visage, a déclaré DC en conférence de presse. J’ai toujours dit que si je prenais un K.O., ce serait un tibia au visage car jusqu’à présent j’encaisse bien les coups de poing. Mais là je constate que je peux même prendre des coups de tibia au visage et ça passe! »
 
Le plus surprenant c’est que « Rumble » qui à ce moment là était en réussite, a cherché à réduire distance pour emmener Cormier au sol. Une aubaine pour DC qui a pu imposer son physique en maintenant Rumble contre la cage, l’obligeant à travailler énormément pour la position.
 
Et dans le 2ème round, on a cru voir un remake du précédent combat. DC arriva à prendre le dos de Rumble sans trop de difficulté et à placer sa soumission par étranglement arrière.
 

Rumble prend sa retraite

 
On a remarqué le visage stoïque, regard figé de Jon Jones lors de la victoire de Cormier. Ces deux là devraient se retrouver dans l’octogone très vite. Peut être dès le premier combat de retour de Jones. Une chose est sur, ce ne sera pas un main event mais un co-main event, a annoncé Dana White. Après que deux des trois derniers combats de Jones aient du être annulé pour des raisons extra-sportives, le boss de l’ UFC n’a plus confiance en l’ancien champion des light-heavyweights pour le mettre en combat principal de la soirée.
 
Quant à Anthony Johnson, il a décidé de prendre sa retraite au terme du combat et l’a annoncé dès l’interview après le combat dans l’octogone. Une décision qu’il avait mûrement réfléchi puisque victoire ou défaite, son choix était scellé. Il n’a pas voulu en dire plus sur ses projets à venir mais une rumeur circule selon laquelle sa carrière prendrait la direction du football américain.
 
Anthony Johnson restera un combattant à part, un des rares (peut-être le seul) à avoir combattu de welterweight à heavyweight.. Après avoir combattu dans les catégories 170 puis 185 lbs pendant la première partie de sa carière à l’ UFC, son contrat n’avait pas été reconduit à cause de ses multiples échecs à respecter les limites de poids.
C’est lors de sa 2ème partie de carrière à l’ UFC (après qu’il ait passé deux ans et demi dans des organisations de 2nd rang) chez les lights-heavyweights qu’il explose et fait parler sa puissance avec 6 victoires, dont 5 par K.O., et donc 2 défaites face à Daniel Cormier
On regrettera son combat annulé face à Jon Jones, mais les deux ont promis de se retrouver « dans une autre vie peut-être ».
 

 

 

Gegard Mousasi s’impose dans la controverse

 
Dans le co-main event, c’est Gegard Mousasi qui s’est imposé face à Chris Weidman par TKO, au terme d’un combat interrompu par l’arbitre après un coup de genou annoncé illégal de la part de Mousasi.
 
Tout avait bien commencé pour Weidman qui a réussi à imposer sa lutte dans le premier round et à emmener Mousasi au sol à 5 reprises. Le deuxième round est plus équilibré jusqu’à un enchaînement de Mousasi qui destabilise complètement Weidman. Quelques instants plus tard, Weidman tente un énième takedown, mais, fatigué, il ne peut le terminer et Mousasi lui envoie deux coup de genoux dans la tempe, alors qu’il semble que Weidman avait ses deux mains au sol. L’arbitre Dan Miragliotta interrompt alors le combat, et donne 5 minutes à l’américain pour récupérer de ces coups illégaux.
 

L’arbitre a utilisé le replay, pourtant interdit à New York

 
Entre temps, il demande à John McCarthy, un autre arbitre de l’ UFC présent au bord de l’octogone, de vérifier sur la vidéo que les coups de genoux portés au visage de Weidman étaient bien illégaux. Le problème, c’est que Weidman n’avait pas les deux mains au sol, ce qui rend les coups de genoux acceptables. Dan Miragliotta en réfère alors à Weidman mais ce dernier ne semble pas comprendre ce qu’il se passe. Il est torpillé de questions par les médecins de l’ UFC qui ne le jugent pas apte à combattre. Selon ces derniers, Weidman n’arrive pas à répondre à la question: quel jour de la semaine sommes-nous ?
 
Dan Miragliotta décide alors d’arrêter le combat et inverse sa décision en donnant la victoire à Gegard Mousasi.
 
 

 Les autres résultats de la soirée

 

Cynthia Calvillo bat Pearl Gonzalez par soumission dans le 3ème round.
La petite lutteuse de Californie qui est passée pro il y a moins d’un an empoche sa 2ème victoire par étranglement arrière en moins d’un mois.
 
Thiago Alves bat Patrick Cote par décision unanime des juges (30-27, 30-27, 30-27).
Le canadien a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière.
 
Charles Oliveira bat Will Brooks par soumission au 1er round.
On ne peut que lui conseiller de rester chez les lightweights où il semble tellement plus à l’aise.
 
Myles Jury bat Mike De La Torre par TKO au 1er round.
Un victoire impressionnante au terme d’un combat particulièrement violent pour les débuts de Jury chez les featherweights.
 

Related posts

Laisser un commentaire