UFC 210 Cormier vs Johnson 2: Présentation de la fight card!

Ce samedi aura lieu l’ UFC 210 à Buffalo au nord de l’état de New York où Daniel Cormier affronte Anthony Johnson dans le main event de la soirée. On en profite pour vous présenter tous les combats de la main card!

 

 

Will Brooks (18-2) vs. Charles Oliveira (21-7): Le brésilien monte en poids et fait son retour chez les lightweights à 155 lbs. Alors qu’il a pu avoir du mal dans le passé à respecter la limite des featherweights (145 lbs qu’il a manqué 4 fois sur ses 12 combats), il souhaite néanmoins retourner dans cette catégorie dans le futur. Il reste sur  3 défaites lors de ses 4 derniers combats et a donc grand besoin d’une victoire, tout comme son adversaire Brooks.

L’ancien champion lightweights du Bellator est à 1 victoire pour 1 défaite à l’ UFC. Lutteur très athlétique et combattant polyvalent, Brooks devrait avoir l’avantage physique face à Oliveira, spécialiste de jiu-jitsu brésilien qui reste un bon technicien debout. Si le combat va au sol, Oliveira devra soigner sa défense et ne pas commettre les mêmes erreurs que lors de ses deux derniers combats (deux défaites par guillotine).

 

 

Thiago Alves (26-12) vs. Patrick Côté (24-10): Un duel qui pourrait être assez fun entre deux vétérans de l’ UFC
Le canadien Côté a toujours eu de bonnes techniques pieds poings et a également développer de solides compétences de lutteur depuis ses débuts chez les welterweights en 2013.
Quant à Thiago Alves, son style muay thai n’a pas beaucoup évolué au fil de sa carrière mais à 33 ans et 16 ans de MMA derrière lui, il reste un combattant très dangereux à qui il ne faut pas beaucoup d’opportunités pour surprendre son adversaire. 
On devrait assister à un bon combat debout avec de belles passes d’armes.
 
 
 
Cynthia Calvillo (4-0) vs Pearl Gonzalez (6-1): On se dirige vers un combat au sol entre ces deux spécialistes de la lutte et du grappling. Avec deux victoires par TKO, Calvillo a prouvé qu’elle était dangereuse dans tous les aspects du combat mais c’est au sol qu’elle s’exprime le mieux.
Pour Gonzalez, ce sera un premier vrai test pour ses débuts à l’ UFC (la meilleure de ses précédentes adversaires avait un record de 2-0). Ceinture violette de jiu-jitsu, elle a 4 victoires par soumission à son actif.
 
 
 

Chris Weidman (13-2) vs. Gegard Mousasi (41-6-2): On a beaucoup entendu parler de Gegard Mousasi pendant lafight week. Le « Dreamcatcher » a declaré aux medias qu’il arrivait en fin de contrat (son combat contre Chris Weidman est le dernier de son contrat actuel) et qu’il avait refusé deux offres de l’ UFC qui n’étaient pas conformes à ses attentes. S’il gagne, il aura l’avantage dans la négociation, mais s’il perd il devra prendre se qu’on lui propose… ou tester le marché délicat des agents libres. Quoi qu’il en soit, Mousasi arrive dans ce combat avec 4 victoires de rang et en pleine confiance. Tout l’inverse de son adversaire Chris Weidman.

 
Le natif de l’état de New York sera à domicile samedi soir, lui qui reste sur deux défaites consécutives face à Luke Rockhold et à l’ UFC 205 à New York face à Yoel Romero. 
Pour ce combat, l’ancien champion des middleweights a changé ses habitudes, pour pouvoir se concentrer à 100% sur son entraînement et sa récupération. Un temps, il a imaginé retourner vivre chez ses parents au sous-sol, mais finalement il a opté pour la chambre d’amis dans sa maison. Il a même déclarer ne plus s’occuper de ses enfants, laissant à sa femme le soin de tout coordonner, pour pouvoir optimiser au maximum sa préparation.
 
Difficile donc de cerner comment Chris Weidman va aborder ce combat. S’il venait à perdre un 3ème combat de rang, sa confiance en lui, en ses coachs (Ray Longo a déclaré récemment qu’il commençait à stagner avant sa défaite contre Rockhold) et en ses choix de vie pourrait être sérieusement affectée.
 
 
 
Daniel Cormier (18-1) vs. Anthony Johnson (22-5) 2: DC n’a plus combattu depuis juillet 2016 et sa victoire contre un Anderson Silva hors de forme qui avait accepter le combat à 3 jours de l’échéance après la défection de Jon Jones. Le brésilien avait cependant réussi à le toucher au ventre avec un leg kick et on peut penser qu’Anthony Johnson essaiera d’en faire de même tôt dans le combat. A l’ UFC 187 lors de leur première confrontation, « Rumble » avait été en réussite pendant les 3 premières minutes, parvenant à déstabiliser DC debout, et même à l’envoyer au tapis avec un uppercut. 
 
Cependant, Cormier a évolué depuis ce combat. Récemment, il a tendance à plus se servir de son physique et de sa lutte pour épuiser ses adversaires, et de ce fait il délaisse le combat à distance. Face à Alexander Gustaffsson, cette stratégie avait bien fonctionné, tout comme face à Anderson Silva.
Pour Anthony Johnson, la recette est toujours la même, et lorsqu’elle fonctionne, ça fait des étincelles! Depuis sa défaite face à Cormier, il reste sur 3 victoires de rang par KO au 1er round (2 fois) et au 2ème round (1 fois). Avec ses frappes puissantes et la pression qu’il impose à son adversaire pendant les premières minutes, Rumble est peut-être le combattant le plus dangereux à l’heure actuelle.
 
Samedi, le duel sera aussi technique que tactique entre les deux meilleurs light-heavyweights de la planète en activité.
 

Related posts

Laisser un commentaire